Après deux semaines de repos, le STB reprend la compétition avec un déplacement périlleux à Andrézieux. Cette rencontre est également synonyme de première sur le banc havrais pour Fabrice Courcier.

L’équipe prépare cette rencontre depuis plus d’une semaine. Dès son arrivée, Fabrice Courcier a senti un groupe motivé. “Il y a une volonté de faire les choses ensemble. On a ajusté les choses offensivement, en défense, on a travaillé sur différentes règles. Le groupe est à l’écoute, c’est très positif.” Après la victoire acquise en prolongation face au SOMB Boulogne (100-95), nos joueurs se retrouvent à la quatrième place du championnat.

Du côté d’Andrézieux, la dynamique est positive. Malgré un dernier match perdu à Kaysersberg, les Andrézien-Bouthéonnais sont les seuls à avoir fait tomber Mulhouse, leader du championnat. “Ce ne sera pas facile. Pour parler du match à Kaysersberg, ils n’étaient que 6 joueurs en raison des blessés. C’est un effectif qui bénéficie d’expérience et de jeunesse. Ils jouent sur un tempo important en attaque avec beaucoup de relances.” Outre la défaite face à la formation du Grand-Est, l’équipe de Laurent Pluvy (meneur du STB en 2004/05) est également tombée à Caen.

Absent depuis le match face à Boulogne-sur-Mer, le meneur Louis Weber pourrait faire son retour face à Saint-Tho, qui va se déplacer sans Oumarou Sylla, absent pour une durée de 2 mois.

Pour le remplacer, le club a fait appel à Sidy N’Dir. Le meneur de jeu est passé par le centre de formation d’Orléans en 2012/13, il s’est ensuite formé aux États-Unis de 2013 à 2019 où il a notamment évolué avec l’ailier des Toronto Raptors Pascal Siakam.

Passé par Evreux et Antibes en Pro B, il jouait la saison dernière du côté de Mulhouse en Nationale 1 où il tournait à 7,1 points, 2,4 rebonds et 2,4 passes décisives pour 7,4 d’évaluation.

Les menaces

Comme l’expliquait précédemment l’entraîneur, l’ABLS bénéficie d’un roster complet et de qualité. “Je peux citer Diarra, Dumortier… niveau jeunesse, Bouteille, Ndjock, et Pape Diop qui réalise un chantier dans la raquette sur le début de saison. Le secteur intérieur est agressif et mobile. Les arrières peuvent scorer derrière la ligne à 3 points.”

Le pivot sénégalais tourne à 15,1 points et 6,8 rebonds. Il est le meilleur rebondeur de cette équipe et le deuxième meilleur marqueur derrière Elwin Ndjock. Arrivé de LyonSo cet été, le joueur de 21 ans est capable de noircir les feuilles de stats. Il tourne à 17,3 points, 4,8 rebonds et 2,8 passes pour 18,2 d’évaluation.

Le duel

Duel d’intérieurs vendredi soir au Palais des Sports d’Andrézieux. Les raquettes vont trembler face à la puissance des deux pivots sénégalais Serigne Barro et Pape Diop.

Le premier, notre pivot, est le quatrième meilleur rebondeur du championnat et il l’a prouvé avec un nouveau double-double face au SOMB (20 points et 15 rebonds pour 34 d’évaluation). Il tourne à 12 points et 8,5 rebonds sur le début de saison. De l’autre côté, Diop est dans un profil similaire à notre numéro 34. Il tourne à 15,1 points et 6,8 rebonds et 2 passes décisives pour 18,4 d’évaluation.

À surveiller également la confrontation entre Bigote et Ndjock.

Fabrice Courcier explique que pour ramener un succès de ce déplacement dans la Loire, il faudra contrôler le tempo. « Il ne faudra pas les laisser courir et nous devons contrôler le rebond pour ne pas laisser de deuxième chance. Nous devons être disciplinés, instaurer le rythme et bien négocier les pertes de balles.”

Entre-deux vendredi soir à 20h30 du côté d’Andrézieux pour le onzième match de la saison.

Marty Tchoukanov.